ARTICLES

L’importance des micro objectifs dans votre vie

Écoutez l'article dans vos oreilles

En lisant des articles ou des livres de développement personnel, il est conseillé de fixer des objectif pour avancer dans votre vie. Dans ces mêmes lectures, on vous conseille trois types d’objectifs : un court terme, un moyen terme et un long terme. 

Le long terme correspond à une représentation de votre vie une fois les précédents objectifs accomplis. Avant, je voulais me fixer un objectif long terme. 

Mais je n’aime pas me prêter à l’exercice. Pourquoi ? Ma vie s’arrête-t-elle après avoir atteint l’objectif ? Ai-je envie de dévouer corps et âme à un objectif unique et lointain ? Et si je ne connaissais pas encore mon objectif long terme?

La vie est imprévisible et parfois bâtarde. Et si, au lieu de regarder au loin, vous vous concentriez sur vos micro-objectifs ?

La vie est faite d’imprévus 

Un objectif au long terme est utile pour les personnes à vocation. Mais nous ne naissons pas tous avec la détermination de devenir humoristique, astronaute, chef d’entreprise, politicien, médecin ou avocat. 

Pour ceux, comme moi, qui planifie les cadeaux de noël à la dernière minute, les objectifs au long terme sont une source d’angoisse. Nous cherchons à toucher l’impalpable. Il est donc difficile de s’accrocher à cet objectif quand la vie sème des obstacles sur le chemin. 

Car oui, la vie est faite d’imprévues qui viendront, sans prévenir, couper l’herbe sous votre pied. Vous pensiez marcher sur une ligne droite et parfaitement bitumé ? 

L’année 2020 est une preuve de l’imprévu. Nous avons tous été victimes d’intersection non désirée. Ce qui vous tient en haleine peut être mit en suspens d’un claquement de doigts. 

J’avais des objectifs en venant au Canada. Je voulais visiter New-York et San Francisco, rencontrer le maximum de monde, sortir et faire la fête. Mais la sentence est tombée, les frontières furent fermées et mes envies avec.

Finalement, j’ai fait un road-trip en Gaspésie et le confinement m’a donné l’occasion de me connaître.

Il existe d’autres imprévus qui peuvent handicaper le chemin de votre objectif. Le pire étant la maladie. Mais il peut prendre la forme d’une rencontre, d’une découverte, d’une séparation, d’un voyage. La liste est longue, mais vous savez de quoi je parle. 

Se concentrer sur des micro-objectifs et laisser le futur se créer par lui-même

J’adore les micro-objectifs. Ils satisfont mon estime intérieure. J’ai le pouvoir de contrôler l’intensité de mon travail, l’implication que j’y fournis à l’instant T et surtout l’impact qu’ils ont sur mon quotidien. 

Chaque dimanche, je remplis mon calendrier d’un à trois objectifs par jour. Ils sont une personne qui m’aime profondément et dont je dois prendre extrêmement soin. Peu importe à quoi ressemblera ma vie dans un, cinq ou dix ans, ces micro-objectifs qualifie ma journée et j’y consacre une dévotion qualitative. 

Nous avons tendance à oublier que la somme des micro-objectifs complète UN plus gros objectif. 

Un exemple pour illustrer mes propos. 

Imaginons un pot en verre. Chaque jour représente un euro. Vous commencez le premier jour, le pot paraît vide.

Mais vous continuez, jour après un jour, à mettre un euro. Après 365 jours, vous voilà avec 365 euros. Multiplier cette action par dix ans, vous économisez 3065 euros. Ainsi de suite !

Mais à quoi va servir cet argent ? 

Probablement à un besoin futur. L’achat d’un bien matériel, un investissement ou une transmission à votre futur génération. La somme est à votre disposition.

Peut-être, qu’individuellement, l’écriture de cet article, la lecture d’un nouveau livre ou l’investissement de mon temps dans une nouvelle activité ne changera rien à ma vie. 

Pourtant, dans l’instant, mon pot en verre se remplie de ces micro-objectifs. Qui eux-mêmes se combinent ensemble pour une nouvelle aventure dont je n’ai pas encore ouvert les portes. 

Je laisse le reste se créer par lui-même. 

Nous n’avons pas le contrôle de notre environnement. Dans les conséquences de nos rencontres, de nos actions, dans nos décisions, il y a du mystère qui se créait.

Cette part de mystère, c’est ce dont vous allez faire de ce pot en verre plein de pièces. 

Il est indéniable que vos micro-objectifs ont une puissance insoupçonnée. Ils peuvent servir votre appétit de l’instant ou nourrir un ensemble plus grand. 

Moi, il me nourrit dans l’instant, et je laisse le futur décidé s’ils nourrissent une cause, un besoin, ou un souhait. 

Transformer un objectif long terme en une vision de vie.

À défaut d’avoir un objectif unique, vous pouvez le transformer en vision de vie.

Je me suis prêté à un exercice.

Le but était d’écrire ma journée idéale. C’est une esquisse et elle évoluera au fil du temps. De même, je juge qu’une seule représentation est une erreur. Mais c’est un premier jet de ma vision. 

Vous l’avez lu, ma journée contour uniquement mon essentiel. Pour le reste, attendons le futur me le dire.

À bientôt 😎 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *