ARTICLES

Comment écrire facilement une publication sur Linkedin?

Le réseau social Linkedin est devenu, au fil des années, une référence pour développer son entourage professionnel, faire valoir ses compétences et interagir avec des recruteurs ou vos futurs clients. 

Mais créer un profil Linkedin n’est pas suffisant pour attirer l’attention sur votre personne. Comme nombre de réseaux sociaux, la plateforme est assujetti à un algorithme qui récompense votre fidélité (le temps d’utilisation) et l’implication de votre présence sur la plateforme. 

Pour être vu sur Linkedin, il faut se montrer, partager, interagir et surtout publier.

Au début, publier sur la plateforme n’est pas le premier réflexe. Quoi dire? À qui le dire? Suis-je légitime? Pourtant, la puissance de Linkedin n’est plus à prouver. 

Alors comment bien rédiger sur Linkedin quand on n’y connaît rien ? Pas de panique, voyons cela tout de suite en 3 étapes simples. 

DÉFINIR LE SUJET DE VOTRE PUBLICATION LINKEDIN

Bon, vous êtes devant votre ordinateur, connecté sur la plateforme et vous avez envie d’écrire. Mais que raconter ? 

Avant d’écrire cet article sur Linkedin, j’ai fait quelques recherches. Et j’en ai conclu qu’il y a trois types de sujets qui attirent l’attention des lecteurs. 

1. Les conseils

Comme toute personne sur cette planète, votre chemin professionnel vous a apporté un savoir-faire et un savoir-être. 

Et il y a fort à parier que d’autres personnes de votre entourage, ou du même milieu professionnel recherchent votre savoir. 

Prenons un exemple.

Vous êtes un consultant en développement durable, et vous rencontrez de nombreuses entreprises qui cherchent à améliorer leur RSE. 

Chaque entreprise étant unique, vous devez en tant que consultant, chercher et trouver les meilleures façons qu’elle aura pour optimiser son RSE. 

Et toutes les astuces, conseils et autres ressources que vous avez utilisées pour ses entreprises, seront utiles à d’autres sur Linkedin. 

« Oui mais Alan, je ne travaille pas gratuitement ! ».

Ce type de publication n’a pas comme rôle d’offrir toutes vos compétences, mais une seulement une infime partie. Voyez cela comme une bande-annonce de votre expertise.  

Le but ? 

Montrer qui vous êtes, montrer vos compétences et devenir une référence dans votre domaine. 

2. Le storytelling

Je suis un grand adepte du storytelling. D’ailleurs, j’ai écrit un article dernièrement les « trois livres pour avoir des compétences en storytelling ».

Les lecteurs sont sensibles aux histoires. Elles font partie de notre ADN depuis l’art pariétal et évoluent constamment avec la généralisation des « stories » sur les réseaux sociaux. 

Votre histoire peut prendre différentes formes :

  • Vous quittez un job toxique
  • Reconversion professionnelle
  • Vous obtenez une promotion 
  • Vous documentez l’évolution de votre création d’entreprise.
  • Vous embauchez votre premier salarié
  • Vous recevez une nouvelle camionnette pour vos livraisons
  • Vous racontez une mésaventure.

Bref, la liste est longue et non exhaustive, mais le principe du storytelling sur Linkedin est de toucher les émotions de vos lecteurs et de réveiller l’empathie qui sommeille en eux. 

Le storytelling est une technique très puissante et qui génère beaucoup de vue sur Linkedin. 

3. Créer le débat

Allumer le feu de vos lecteurs sur Linkedin est une des techniques qui permet un nombre élevé d’interactions. 

Ces publications prennent la forme « d’avis tranchés » sur un sujet, qui amènent les « d’accord » et « pas d’accord » à se batailler respectueusement (pas toujours) dans l’espace commentaire. 

À titre d’exemple. 

Il y a quelques semaines, subsister un débat pour l’intégration de l’écriture inclusive dans les écoles

En tant que rédacteur web, j’aurais pu me positionner sur ce sujet, avec une publication forte qui exprime ma prise de position. 

Mais, il ne faut pas avoir peur de froisser en créant le débat. Car oui, elle est engageante sur Linkedin, mais elle expose aussi votre point de vue, donc faire face à des détracteurs. 

Créer le débat sur Linkedin est impactant, surtout quand vous réagissez à chaud sur des sujets qui divisent. 

À essayer si le coeur vous en dit !

Maintenant que nous avons vu les sujets qui peuvent être traités sur Linkedin, passons à l’étape suivante : la rédaction. 

RÉDIGER VOTRE PUBLICATION LINKEDIN.

Comme avec Twitter, la limitation du nombre de caractères sur la plateforme Linkedin est une très bonne chose. Elle force le créateur à être concis et d’aller à l’essentiel.

Mon auteur préféré l’a dit : « il semble que la perfection soit atteinte non quand il n’y a plus rien à ajouter mais quand il n’y a plus rien à retrancher » – Antoine de Saint-Exupéry

Alors, comment donner l’envie au lecteur de vous lire, tout en maximisant les 1300 caractères ? La réponse est simple : le copywriting

Copywriter sa publication 

Le copywriting est une technique d’écriture qui permet de guider le lecteur vers un point précis. Il est généralement utilisé pour les pages de ventes afin que la lecture se termine par un acte d’achat. 

Ici, il n’est pas question de convertir à l’achat, mais de garder captif l’oeil de votre lecteur. 

Sans rentrer dans le bas-fond des méthodes du copywriting, voici un plan simple pour capter l’attention sur Linkedin.

1. La phrase d’accroche (le titre)

« Mes trois astuces pour mieux écrire ? », « J’ai quitté mon job après mon burn-out », « [Breaking news] Ne commettez pas cette erreur »

Ces trois exemples montrent la curiosité que génèrent ces titres. On a envie de cliquer sur « lire la suite » et découvrir la révélation qui se cache derrière.

En conclusion, la phrase d’accroche est la partie de votre texte à ne surtout pas négliger. 

2. Témoignages

Que vous racontiez une anecdote personnelle ou celle d’un client, le témoignage montre au lecteur que vous êtes familier avec la situation que vous tentez de résoudre.

Par exemple 

« Moi aussi, j’ai fait cette erreur lors de ma première mission », « Mon client a fait l’erreur de … »

Évidemment, éviter le bullshit et raconter de vraies expériences

3. Résoudre la problématique

Cette étape est la révélation. Les yeux du lecteur ont suivi vos mots pour une raison précise, découvrir la réponse à la problématique.

4. Call to Action (CTA)

Le call to action est la dernière pierre à l’édifice pour générer un like, un commentaire ou simplement une redirection vers votre site.

« Cliquez ici pour découvrir la suite », « Je dévoile ma technique dans mon article. Retrouvez le lien en commentaire »

Idéalement, si vous insérez un lien externe, placez-le dans la zone commentaire. Cela améliore l’interaction avec votre publication Linkedin.

5. Conseil bonus numéro 1

Faites des phrases courtes et oubliez les longs paragraphes. 

D’une, la limitation de caractères freinera votre soif des mots et de deux, vous allez alourdir inutilement votre publication.

6. Conseil bonus numéro 2

En tant que rédacteur web, il m’arrive parfois de faire des fautes de français. Notre langue est riche, et il est normal d’être imparfait à ce niveau.

Je vous conseille de passer votre publication au correcteur.  Personnellement, j’utilise MerciApp, une entreprise française qui m’aide énormément dans la correction de mes articles. 

Maintenant que nous avons vu la partie rédaction, passons à la dernière étape, la mise en forme.

LA MISE EN FORME SUR LINKEDIN 

Les mots c’est bien, la mise en forme c’est mieux.  

L’algorithme de Linkedin favorise des publications avec du contenu additionnel. 

Par exemple, l’ajout d’une photo, d’une vidéo mais aussi d’un carrousel, où défilent les informations les plus pertinentes. 

Personnellement, je suis un adepte des carrousels car vous pouvez montrer votre personal branding. C’est visuel, colorées et rapide à lire. 

Pas besoin d’être un expert d’Adobe Premier, la plupart des créateurs de contenus utilisent le site internet Canvas.

Si vous n’avez pas la fibre artistique, utilisez des GIF avec Giphy.

Et si les GIF ne sont pas à votre goût, ils existent des sites comme Pixabay ou Unsplash pour agrémenter votre publication Linkedin de photos sans copyright.

Une dernière astuce, l’utilisation des Emoji. 

Entre deux à cinq, selon la longueur de votre publication. Les Emoji ont tendance à rendre le texte plus léger à lire. Et ils sont aussi une bonne technique de visualisation.

Par exemple. 

  • Je surfe sur les vagues 
  • Je surfe sur les vagues 🏄🏼‍♂️

Dans le monde de LinkedIn

Maintenant que vous maîtrisez la rédaction sur LinkedIn, vous n’avez plus qu’à créer votre première publication.

Attention !!!

Ne vous attendez pas à exploser le compteur de like dès les premières fois. Sauf publication virale, être sur LinkedIn est une affaire de discipline et de régularité. 

Être parfaitement visible sur la plateforme est une question de semaine et parfois de mois.

Alors patiente, et bonne création. 😎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *